•  

    Mes liens

     

    Elle parcourt les chemins 

    Comme vivent les bohèmes 

    Elle trébuche au matin 

    Dans un poème 

    Le soleil la fait luire

    Comme une porcelaine

    Elle éclate de rire

    La voix humaine

     

    Elle grince, elle vocifère

    Chasse la nuit de la terre

    Des violons la réclament

    Elle n'a qu'une âme

    Elle peut parler d'amour

    De départ ou de haine

    Mais me revient toujours

    La voix humaine

     

    Elle habite un soupir

    Un silence, un désir

    Elle ne craint jamais pire

    Que de mentir

    A cappella sur toi

    Elle se pose tout bas

    Quand tu as de la peine

    La voix humaine

     

    Quand l'hiver la détient

    Je la couvre de mon sein

    Elle est mon bel emblème

    Tu vois que j'aime

    Depuis les siècles blêmes

    Jusqu'au vingt-et-unième

    Elle est mon requiem

    La voix humaine

     

       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

         Rubriques


    5 commentaires
  •  

    Rubriques

     

     

    Rubriques

     

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    Grand Partage  

     

     

     

    Cette Mélodie  joue sur une de mes cordes sensible  ... ça fait du Bien   

    Merci   Mélanite     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    Click  Envoûtement Musical

     

                                                                                                         

                                                                                                   

     


     

                                                                                                         

     Vincent ...Mon Fils

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    " Le secret perdu "

     

     

    Marceline Desbordes-Valmore
     
    POÉSIES INÉDITES
    1860
     
     
             Qui me consolera ? — « Moi seule, a dit l’étude ;  
             « J’ai des secrets nombreux pour ranimer tes jours. » —  
             Les livres ont dès lors peuplé ma solitude,  
             Et j’appris que tout pleure, et je pleurai toujours.  
      Qui me consolera ? — « Moi, m’a dit la parure ;  
             « Voici des nœuds, du fard, des perles et de l’or. » —  
             Et j’essayai sur moi l’innocente imposture,  
             Mais je parais mon deuil, et je pleurais encore.  
             Qui me consolera ? — « Nous, m’ont dit les voyages ;  
      Laisse-nous t’emporter vers de lointaines fleurs. » -—  
             Mais, toute éprise encore de mes premiers ombrages,  
             Les ombrages nouveaux n’ont caché que mes pleurs.  
             Qui me consolera ? — Rien ; plus rien ; plus personne.  
             Ni leurs voix, ni ta voix ; mais descends dans ton cœur ;  
      Le secret qui guérit n’est qu’en toi. Dieu le donne :  
             Si Dieu te l’a repris, va ! renonce au bonheur !  

     

     

    Femme de Toujours

     

    ici : Poétesse Française 1786-1859 . Marceline Desbordes-Valmore  

     

     

    La rose de Saadi

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  •  

    ... Et savourer du Féminin 

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre,

    trois, deux, un .  Décollage !

     

    Je passe la porte, et je flotte d'une manière bizarre,

    et les étoiles ont l'air très différentes aujourd'hui ...

     

     

     

     

    ... Bien que je sois au- de -là des cent mille miles,

    je me sens très calme, et je pense que mon vaisseau sait

    vers quelle direction aller ... 

     

    ...............................................................................................

     

    Bien avant Nirvana 

     

    " L'homme qui a vendu le Monde "

     

     

     

    Je ne mens pas, je change juste d'avis sans arrêt. D.B

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique